Fondatrice Mihoko Koyama

Une chercheuse de beauté

Née à Osaka en 1910, Mihoko Koyama fut élevée dans une famille qui chérissait les fêtes des saisons japonaises et les traditions. Après son diplôme dans un lycée de filles, les aspirations artistiques de Koyama la conduisirent à entrer à l’École pour filles Jiyu Gakuen à Tokyo. Pendant ses études, l’idée -influencée par les chrétiens- que nous sommes nés dans ce monde pour servir l’humanité impressionna grandement Koyama. Sa vie sur le campus lui enseigna également l’importance de l’apprentissage dans la vie quotidienne et de l’esprit d’indépendance combinées avec la collaboration. Ces principes et ces attitudes resteront à tout jamais les idées phares de son existence.

Ensuite, elle rencontra monsieur Mokichi Okada (1882-1955), un philosophe et leader spirituel qui deviendrait plus tard son maître de vie. Okada déclarait que la véritable nature de la civilisation se trouve au cœur de la beauté – au cœur de l’art. Sous cette tutelle, Koyama se consacra à une vie de foi, pour finalement fonder le mouvement religieux Shinji Shumeikai.

Sous l’influence des idées de monsieur Okada, Koyama vint à penser que rechercher et toucher de beaux objets pourrait exalter l’esprit et apporter de la beauté dans le monde. Cette conviction l’amena à consacrer sa vie à la paix dans le monde et au bonheur.

創立者生誕100年展について

Grandes dates de la vie de Mihoko Koyama

1910
Naissance à Osaka
1941
Études avec M. Mokichi Okada
1970
Fondation de Shinji Shumeikai
1987
Rencontre avec l’architecte I.M Pei
1991
Début du projet du musée
1997
Création du musée Miho
2003
Décès à l’âge de 93 ans